Salaire de Jean Seri et sa valeur de transfert

Salaire de Jean-Michael Seri (FC Bordeaux) et sa valeur de transfert

Salaire : 1,8 millions d’euros annuels

150.000 €/mois

35.000 €/semaine

Le très talentueux Jean-Michael Seri a signé son retour en France lors du mercato hivernal 2021, prêté par Fulham aux Girondins Bordeaux pour une saison sans option d’achat. Depuis son départ de l’OGC Nice en 2018, le milieu de terrain est moins en vue, trahi notamment par les blessures. Sous contrat avec Fulham jusqu’en 2022, il perçoit actuellement un salaire de 1,8 millions d’euros alors que sa valeur marchande est estimée autour de 5 millions d’euros.

Jean-Michael Seri est en 1991, à Grand-Béréby, à l’ouest de la Cote d’Ivoire. Il a joué chez les jeunes d’Africa Sports avant de se rendre à l’ASEC Mimosas. En 2012, Seri s’envole pour l’Europe rejoignant le FC Porto en prêt. Non conservé par les Dragons en fin de saison, il file au FC Pacos Ferriera, toujours au Portugal. Il s’agit d’un transfert libre. C’est ici que l’OGC Nice ira le chercher en 2015, déboursant une somme d’1 millions d’euros. 

Jean Michaël Seri

Jean-Michael Seri signe ainsi un contrat de 4 saisons avec les Aiglons en juillet 2015, un salaire de 840.000 euros lui est promis. Après trois saisons magnifiques avec Nice, au cours desquelles il aura été au sommet de son art, Seri choisit de signe à Fulham en 2018 contre un chèque de 30 millions d’euros. Chez les Cottagers de Londres, l’ivoirien percevait 400.000 euros mensuels, soit 4,8 millions d’euros par an. Il a dû consentir un énorme sacrifice financier pour faire aboutir son prêt à Bordeaux.  « C’est simple, j’ai eu un discours très positif du directeur sportif qui est Monsieur Alain Roche, qui m’a considéré et avec beaucoup de respect. Mon choix n’avait pas encore été fait jusqu’à l’appel que j’ai reçu. Ca m’a vraiment touché dans le sens où j’avais ressenti ça quand j’étais au Portugal lors de mon transfert à Nice, j’avais eu la même approche avec Julien Fournier. J’avais ce même feeling, donc c’est pour ça que j’ai dit oui », c’est en ces mots relayés par Footmercato que Jean-Michael Seri commentait sa signature à Bordeaux.

Jean Seri

Laisser un commentaire